Textile

L'activité du pôle scientifique « Textile » couvre l'étude des matériaux textiles (identification des fibres, colorants, altérations), ainsi que les problèmes de conservation des collections textiles (climat, exposition, réserves). Précisons qu'une part appréciable de l'activité est aussi consacrée au problème des infestations (identification, traitement, prévention). Le pôle participe également aux différentes formations des métiers de la conservation-restauration (master Conservation-restauration des biens culturels, Institut national du patrimoine) et aux stages de formation.


Recherches

  • Caractérisation chimique et structurale des fils métalliques 

Les méthodes d’analyse spectrométrique comme la spectroscopie de fluorescence X (XRF) ou la microscopie électronique à balayage couplée à la micro-analyse de dispersion des rayons X (Meb/EDS) sont devenues des méthodes courantes appliquées à l’analyse des fils métalliques. Ces méthodes physiques sont pour la plupart basées sur les propriétés des interactions de la matière avec le rayonnement électromagnétique. Ces méthodes présentent une bonne sensibilité, sont faciles d’utilisation, permettent une analyse multi-élémentaire, permet de déterminer la composition du métal. Cependant elles ne prennent pas en compte les hétérogénéités locale telles que la distribution de différentes phases.

Une manière plus appropriée de caractériser les lames métalliques est de faire une analyse métallographique à partir de sections polies. Ces analyses permettent non seulement de définir plus précisément la structure du matériau, la manière dont les éléments qui le constitue sont arrangés dans l’espace, les hétérogénéités locales, mais aussi des informations sur les modifications subies lors de traitements thermiques ou mécaniques que le matériau reçoit au cours de sa fabrication.

  • Études relative à la lutte contre les infestations

La spécificité des relations établies entre les phéromones, leur rôle dans la reproduction, leur action à très faible dose et leur innocuité en fait un outil potentiel de lutte biologique contre les insectes nuisibles. L'usage le plus répandu est son utilisation comme attractif pour le piégeage.

Le piégeage de la mite des vêtements, Tineola bisselliella, avec sa phéromone de synthèse, s’avère particulièrement performant. Plusieurs marques commerciales sont dorénavant disponibles sur le marché. Afin de caractériser les différents produits, on a étudié : la cinétique de diffusion des composés volatils ainsi que le comportement de l’insecte en conditions réelles lors de campagnes de piégeage au mobilier national.

  • Système de régulation de l'hygrométrie par électrolyse à membrane de polymère poreux

Le système de régulation de l'hygrométrie par électrolyse à membrane de polymère poreux est un système autonome, qui ne nécessite ni apport, ni évacuation d'eau liquide, l'humidité étant traitée à l'état gazeux. La cellule de fonctionnement est constituée d'une anode et d'une cathode reliée à un générateur de courant continu et séparées par une membrane de polymère conductrice. Le cœur du dispositif est la membrane de polymère échangeuse de protons, qui sous l'influence de la différence de potentiel électrique appliquée aux électrodes, permet du côté de l'anode de décomposer les molécules de vapeur d'eau en ions d'hydrogène et dioxygène. La membrane permet la migration des seuls ions d'hydrogène qui sont libérés côté cathode où ils se recombinent avec le dioxygène de l'air pour reformer de la vapeur d'eau (Fig 4). Le suivi climatique réalisé sur la vitrine de la « Châsse de saint Caprais» (Saint-Vrain, Essonne) qui est équipée depuis 2009 de ce dispositif a montré l'intérêt de cette technologie pour réguler l'hygrométrie à l'intérieur d'une enceinte étanche placée dans des conditions climatique non contrôlée (Fig 5). Actuellement, le projet en cours consistera à étudier en laboratoire le fonctionnement du système dans des environnements contrôlés.

Projets / études de cas

 

L'équipe