Premières photographies couleur sur support métallique : approche physico-chimique de l’origine et de la stabilité des couleurs - (2015-2018)

  • Doctorant : Victor De Seauve
  • Ecole Doctorale : ED 540 Lettres/Sciences - Ecole Normale Supérieure
  • Pôle(s) scientifique(s) : Matériaux photographiques

Sujet et description

Financement : Programme doctoral SACRe (Sciences, Art, Création et Recherche) ; Paris Sciences et Lettres (PSL)

Direction de thèse : Bertrand Lavédrine (CRCC) et Marie-Angélique Languille (CRCC)

Encadrement artistique : Eric Poitevin, Beaux-Arts de Paris

Description :

Certains matériaux photographiques anciens restent à ce jour mal connus : il en est ainsi des premières photographies couleurs produites par Edmond Becquerel à partir de 1848, dont le procédé a plus tard été perfectionné par Abel Nièpce de Saint-Victor. Ces images photochromatiques apparaissant sur une surface sensible composée de chlorure d’argent, interrogent les scientifiques dès le 19ème siècle sur la nature des couleurs de ces images. Depuis quelques années, le Centre de Recherche sur la Conservation des Collections s’intéresse à l’origine de ces couleurs qui n’est pas complètement établie à ce jour.

Ce sujet de thèse se propose d’étudier les propriétés optiques en relation avec la sub-microstructure des images photochromatiques afin de comprendre l’origine des couleurs et d’en évaluer la sensibilité.

Un système modèle de l’image photochromatique sera développé, puis caractérisé par spectroscopies de réflectance, microscopies électroniques et spectroscopies de rayons X. Un des défis de ce travail réside dans la caractérisation de ces images dont la photosensibilité impose un véritable développement méthodologique afin de limiter ou du moins comprendre les effets des sondes sur l’image.