Etude des processus physico-chimiques de dégradation des PVC plastifiés

Période : 2012-2014

Financement : LabEx Patrima, Fondation des sciences du patrimoine (AAP 2012 et 2013)

Coordinateur scientifique : CRCC

Partenaires : C2RMF ; LPPI (Université de Cergy Pontoise)

Présentation : Le polychlorure de vinyle (PVC) plastifié est un matériau largement présent dans les collections patrimoniales. De nombreux objets en PVC sont dans un état général de conservation médiocre ou mauvais. Les dégradations les plus couramment observées sont l’exsudation, la perte de souplesse et l’encrassement qui doivent être reliées au phénomène de migration de plastifiants hors des matériaux. Dans le domaine de la conservation et de la restauration, les demandes de conseils ou d’interventions sur ces objets sont donc surtout liées à ces phénomènes de migration qui peuvent prendre un caractère spectaculaire.


Ce projet s’inscrit dans le contexte plus large d’une recherche visant à approfondir les connaissances actuelles sur les mécanismes de dégradations thermique des PVC plastifiés et, à mieux comprendre, à l’échelle macroscopique et à l’échelle moléculaire, les processus d’altération, en conditions muséales, de ces objets au cours de leurs vieillissements. Il propose de reconsidérer la problématique de la dégradation du PVC plastifié sur la base d’une approche croisée en chimie analytique et en conservation-restauration menée par le CRCC, le C2RMF et le LPPI. Notre objectif est d’étudier :


•    les conditions d’apparition des exsudats et leurs cinétiques de migration et d’évaporation,
•    l’impact de différents types de conditionnements fréquemment utilisés dans les musées sur le vieillissement du PVC plastifié,
•    les conséquences du nettoyage sur la migration ultérieure des plastifiants.
Une étude initiée en 2013 a permis de définir un protocole d’évaluation de la migration de plastifiants hors de matrices de PVC plastifiés modèles basé sur l’utilisation concomitante de techniques séparatives, de techniques d’imagerie ainsi que de techniques d’évaluation des propriétés thermomécaniques et de surface. Il a été testé sur des échantillons de PVC plastifiés modèles artificiellement vieillis contenant des taux différents de plastifiants.
L’étape actuelle consiste, sur la base de ce protocole, à évaluer l’impact du nettoyage et du conditionnement sur la conservation des PVC plastifiés, dans des conditions environnementales représentatives de celles de musées.