Étude de l’interface acier-béton dans les processus de corrosion induits par la présence de chlorures - (2014-2017)

  • Doctorant : Yolaine Tissier
  • Ecole Doctorale : UPE (Université Paris Est) - École doctorale sciences, ingénierie et environnement (SIE) – ED 531
  • Pôle(s) scientifique(s) : Béton

Sujet et description

 

 

L’objectif de ce projet est, dans un premier temps, d’étudier in situ, l’interface acier-béton depuis le démarrage et durant la phase de propagation d’une corrosion induite soit par une carbonatation, soit par des ions chlorure et enfin lors de l’association des deux phénomènes. Dans un second temps, l’efficacité et les éventuels effets secondaires du traitement électrochimique d’extraction d’ions chlorure (ou déchloruration) seront étudiés. Le but de cette seconde étape sera d’étudier l’interface acierbéton, lors de l’extraction électrochimique d’ions chlorure endogènes ou exogènes, dans des bétons affectés ou non par une carbonatation.

Collaboration : IFSTTAR Paris (Institut français des sciences et technologies des transports, de l’aménagement et des réseaux) (Véronique BOUTEILLER), UMPC-LISE (Laboratoire Interfaces et systèmes électrochimiques) (Suzanne LOIRET), UPE (Université Paris Est) - École doctorale sciences, ingénierie et environnement (SIE) – ED 531

Co-encadrante : Élisabeth MARIE-VICTOIRE (LRMH)

Durée : Octobre 2014 – Septembre 2017